" George Sand, ma vie, son oeuvre " de et par Caroline Loeb accompagnée de ses musiciens Gérald Elliott et Patrick Laviosa...Une plongée romanesque, musicale et dramatique des plus captivantes dans l'univers de la bonne Dame de Nohant!... Un doux et beau moment suspendu dans le temps au détour de vos promenades avignonnaises .

Ce spectacle est en reprise avec un beau succès parisien atuel au Petit Théâtre du Gymnase du jeudi au samedi à 19h45 .N'hésitez pas et invitez vous à cette belle aventure romanesque porté et incarnée par une bien belle artiste ...

Face au beau succès remporté au Th du Gymnase, ce spectacle est aussi en tournée dans toute la France ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quel bonheur de retrouver Caroline Loeb, artiste originale et aux si nombreux talents, cette année encore avec ce petit bijou présenté dans sa nouvelle version au Théâtre Au coin de la Lune dans le cadre du festival Off 2014 .

Elle est accompagnée là encore de son très fidèle musicen et complice, Gérald Elliott, aussi compositeur qui signe la première chanson romantique "Ecrire, dit-elle", de cette pièce originale, musicale et captivante.Le pianiste aussi chanteur dans ce spectacle Patrick Laviosa achève de compléter un tableau harmonieux mis en scène par le très talenteux Alex Lutz, toujours présent au côté de l'artiste. Cette distribution artistique promet d'emblée un spectacle riche et raffiné pour les yeux et les oreilles...Et c'est bien le cas en cette douce invitation  à la rêverie le temps d'un jour!

 

Le public venu nombreux se laisse littéralement happer par l'histoire de cette femme moderne que campe Caroline, chanteuse qui doit écrire un spectacle original portant sur la grande George Sand et commandé par son producteur .Elle est aussi la mère d'une adolescente récalcitrante avec laquelle les rapports sont délicats et qui passe son temps à surfer sur les réseaux sociaux.  Pour arriver à bout de cette mission qui l'envahit corps et âme et loin de l'agressivité de son quotidien, elle décide de se replier dans la maison de campagne de sa mère .Elle se lance alors à coeur perdu dans le périple et dans la découverte de cette femme républicaine, révolutionnaire, intellectuelle féministe , génie littéraire incroyable et bannière avant gardiste dans la droite  lignée d'une Olympe de Gouges pour la défense des droits de la femme et de l'homme aussi.

Nous cheminons ainsi avec ravissement dans ce 19 e siècle romantique.Le récit est captivant ponctué de titres originaux écrits ou composés par ses amis de toujours tels l'artiste aussi présent à Avignon cette année , Pascal Mary ou Thierry Illouz, sur des compostions de Fred Parker, Michèle Bernard, Vladimir Anselme ou Gérald Elliott...

On se met rapidement à les retenir et à en fredonner les mélodies tant ces morceaux choisis sont d'une belle harmonie et populaires.Un Cd est par ailleurs en vente à la sortie où l'artiste se prête avec générosité et sympathie aux séance de dédicaces.Citons en petit anecdote la visite de Jean paul Gaultier, son ami et ingénieux créateur de ses costumes, venu voir son spectacle l'année précédente dans sa première version et lui achetant un disque à la sortie !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Oui...Comment de nos jours oublier cette figure emblématique féminine qui s'est battue toute sa vie contre les inégalités, elle qui fut aussi la muse du peintre Eugène Delacroix et de tant d'autres auteurs ou compositeurs romantiques qu'elle inspira et au côté duquels elle lutta :rappelons son engagement contre la peine de mort auprès de Victor Hugo, son ami qui fut exhilé pour cette cause !

 

Comment ne pas être fascinés par cette amante passionnée à qui l'on prête des liaisons aussi enflammées qu'orageuses avec Alfred Musset ou Frédéric Chopin, ou par son parcours de mère au rapport trop fusionnel avec son fils Maurice Sand, élève de Delacroix, par oppostition à celui terriblement conflictuel avec sa fille Solange ? 

Ces tranches de vie traversées par ce génie fascine et on a envie d'en connaitre toujours plus au fil de cette pièce riche et divertissante qui se joue sous nos yeux, dont les spectateurs jeunes ou plus âgés ne perdent pars une miette de ce qui leur est ainsi conté ...Des émotions nous agitent face à autant d'intimité livrée et de vérités historiques et politiques révélées sur la condition féminine et notre société politique au 19e s :on trouve de plus une certaine modernité dans cette vie relatée et dans l'oeuvre de la mythique George Sand-nom emprunté de celui de son mari pour pouvoir publier sous un pseudo masculin, les portes et lois civiques liés à la, liberté et au travail étant fermées aux femmes-.

 

Par dessus tout, la Bonne Dame de Nohant comme on aime à la nommer, reste la défenderesse de la cause des petites gens et des artistes : en effet, elle n'hésitera pas tout au long de son existence à s'engager politiquement dans des évènements tels  la Commune de Paris ou socialement en prenant son "bon peuple" sous sa protection , voire pour leur grand plaisir, à les faire travailler et se costumer pour jouer au Petit Théâtre De Nohant , au côté par exemple de Pauline Viardot Garcia, sa confidente cantatrice et créatrice qui lui inspirera un de ses nombreux romans "Consuelo ". Pour l'écrivaine," La vie est le Théâtre du Monde".

 

Alex Lutz dit lui même être secoué et inspiré par l'existance d'une telle artiste humaniste aux talents aussi nombreux que ses révolutions :écrivaine, journaliste, co fondatrice avec son ami Pierre Leroux de "La revue Indépendante", dramaturge , musicienne aussi...

Bravo à Caroline Loeb et Alex Lutz pour cette création unique, divertissante et émouvante !...A la fin, une femme qui s'est tenue à l'écart, ne résiste pas à se jeter dans les bras de l'artiste visiblement encore très émue, nous mêmes le devenont aussi. C'est une pièce d'une sensibilité raffinée, proche de l'univers intime de l'artiste qui sait rester dans sa vérité et servir humblement et avec force un si beau personnage.

 

On se sent tous transportés par cette pièce aussi poétique que novatrice et populaire ...Merci donc encore à cette belle équipe réunie autour de Caroline Loeb qui nous offre aussi de son temps pour une belle interview à la fin de sa représentation.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A votre tour, venez cheminer au fil des notes fleuries et des mots sensibles de cette artiste familièrement nommée "La Loeb"... "Je suis ce que j'écris , j'écris ce que je suis" . Cet extrait issu de la chanson "Ecrire, dit -elle" vous va, c'est certain, à ravir.

 

"George Sand,ma vie, son oeuvre " est à l'affiche dans sa nouvelle version et avec succès encore cette année au Th Au coin de La Lune tous les jours à 14h30 dans le cadre du Festival Avignon Off 2014 .Ce spectacle sera pour notre grand bonheur au Petit Th du Gymnase dés la rentrée.

Retrouvez aussi notre interview  avec l'artiste pour "Les Bons Becs " un spectacle loufoque, poétique et musical toujours au Festival Avignon Off présent cette année aux 3 Soleils à 12h45 .

 

 

Safia Bouadan et Pascale Di Constanzo.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

COPYRIGHT SAFIA BOUADAN

COPYRIGHT SAFIA BOUADAN

Contact direction: londebleuecrea@gmail.com | Téléphone Association: 0652326052

SIRET :482 146 479 000 35/ Code APE: 90001Z 

Inscrite à la SCPP , la SCAM et la SACD

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now