Posts Récents

Interview de Flannan Obé réalisée dans le cadre de son seul en scène "Je ne suis pas une libell

Ce spectacle sera à l'affiche au Festival d'Avignon Off en juillet 2016 au Th du Petit Chien à 14h

1/Bonjour Flannan Obé, merci de cette interview accordée à " L'Onde Bleue".

Voici notre première question proposée sur le ton de la facétie et de cette tendre impertinence qu'on retrouve dans votre spectacle : "Si vous n'êtes pas une libellule, qui êtes vous ?"


- La réponse est à découvrir en venant me voir sur scène !... et je ne suis pas sûr moi-même d’avoir la réponse.


2/ Vous l'évoquez par vos tableaux musicaux dans votre Show mais quel a été le déclic de votre vocation ? Quels étaient par exemple vos chanteurs -euses- ou acteurs, vos films préférés qui vous ont influencé ?... Avez vous eu des modèles, en avez vous rencontrés ? Quelle personnalité vous a le plus marqué ? Un souvenir particulier à nous confier ?


- Mes parents étaient comédiens et cela a forcément joué un rôle dans ma vocation… Je me souviens de Vivien Leigh dans « Autant en emporte le vent » et dans « Un tramway nommé Désir », de Bette Davis dans « All About Eve », de Muriel Robin dans « Tout m’énerve » et de Judy Garland et James Mason dans « A Star Is Born », et de Michel Serrault dans « La Cage aux folles », qui, entre autres, m’ont profondément marqué en tant que jeune homme aspirant à faire de la scène.


3/ Comment est née cette idée de création de ce Seul en scène ? Quelles ont été les étapes pour réaliser l ´écriture du livret, celle de vos chansons ? Qu'est ce qui vous a inspiré ?


- L’idée d’un seul en scène est fort ancienne. J’ai eu la chance d’avoir la confiance d’un pianiste-compositeur, d’un metteur en scène-chorégraphe et d’une productrice. Le reste s’est fait en plusieurs étapes depuis deux ans, entre nous et devant le public. L’inspiration est très personnelle et même intime, bien sûr, et je crois que c’est la meilleure façon de toucher les gens, parce que cela parle à leur intimité… comme un miroir !


4/Comment vous êtes vous rencontrés avec votre complice au piano et à la composition Yves Meierhans et avec votre metteur en scène Jean Marc Hoolbecq ?


- J’ai rencontré Yves lors d’un précédent spectacle, « L’Envers du décor » que l’on a joué à Paris, au festival d’Avignon et en tournée sur une période de sept ans. Quant à Jean-Marc, je l’ai rencontré via la compagnie Les Brigands, en tant que chorégraphe de plusieurs spectacles auxquels j’ai participé.


5/ On pourrait dire que ce spectacle est un véritable ovni et que vous êtes un artiste inclassable, qu'en pensez vous ?


- Pour moi ce n’est pas un « ovni » puisqu’il me ressemble ! Je dirai plutôt que c’est un hommage au Music-Hall à l’ancienne par un artiste d’aujourd’hui.


6/ Vous êtes à l'affiche depuis janvier, le public semble beaucoup vous aimer et la presse aussi, comment expliquez vous vous ce succès ?


- Ce n’est pas à moi à l’expliquer ! Je peux simplement dire que c’est le résultat d’une longue maturation en tant qu’artiste auteur et interprète, et de beaucoup de travail. Et puis, bien sûr, il y a l’énergie et l’envie que j’y mets et qui, je crois, sont communicatives.


7/ S'il y avait une philosophie à retirer de votre Seul en scène musical et facétieux, serait elle résumée en cette phrase : "Croyez en vos rêves d'enfant et faites tout pour les réaliser ". Et si c´était à refaire et que vous redeveniez ce petit garçonnet, personnage clé de votre spectacle, que changeriez vous ?


- Ca pourrait être ça la morale, oui. La chose que je changerais sans doute, c’est que je perdrais moins de temps à ne pas me faire confiance.


8/ Votre spectacle est d'une richesse sans pareil mêlant la comédie, le Music hall, la chanson toute génération, le mime, la danse , le chant , l'écriture, disciplines que vous maîtrisez fort bien ...Mais vous êtes aussi metteur en scène et un de vos spectacles est actuellement à l'affiche au théâtre de l'Archipel à Paris ? Comment passe t-on de l'interprétation à la mise en scène ? Pouvez vous nous parler de "Passage en revue"


- « Passage en revue » est né d’un rencontre avec Estelle Danière une bien belle artiste, ancienne meneuse de revue des Folies Bergère. Elle voulait dire des choses sur l’envers du décor de son parcours et je l’ai aidé à construire un spectacle autour de cette idée. Le spectacle se joue tous les lundis à 19h30 jusqu’au 25 avril et j’en suis très fier !

J’ai toujours aimé, depuis petit, imaginer et mettre en scène des histoires, et j’ai développé ces dernières années un vrai goût pour la direction d’acteurs.


9/ Quels sont vos prochains projets, actualités ou création future ?


- Je travaille en ce moment à une nouvelles création : « Le crime de l’orpheline », un projet théâtral et musical un peu fou, mêlant pantomimes muettes, Grand-Guignol, chansons, accidents, rire et sang ! La chose est mise en scène par Philippe Lelièvre et se jouera au théâtre du Ranelagh à partir du 1er avril.​


10/ Si vous aviez un souhait ou un désir à formuler en tant qu'artiste, quel serait il ? Et en tant que citoyen ?


- Continuer de vivre de mon métier, progresser toujours et aux côtés des meilleurs, voilà pour l’artiste. Quant au citoyen, il y a tant de choses à dire… Je voudrais que l’intelligence sous toutes ses formes devienne un valeur refuge et que l’émotion ne prenne pas toute la place.


11/ Le mot de la fin ?


- La virtualité a ses limites, osez la réalité, aller au théâtre !


Propos recueillis par Safia BOUADAN pour "L'Onde Bleue"

  • Instagram Social Icon
  • Facebook Basic Square

Contact direction: londebleuecrea@gmail.com | Téléphone Association: 0652326052

SIRET :482 146 479 000 35/ Code APE: 90001Z 

Inscrite à la SCPP , la SCAM et la SACD

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now