Posts Récents

POPECK dans "Même pas mort" ou comment mourir de rire au Théâtre ! Un bonheur ineffable





Lorque les lumières s'illuminent et que Popeck entre en scène , la séduction est immédiate avec le public et nous voici comme des grands gamins éblouis par tant de maestria ! Le charme et le rire gagnent chacun de nous comme par effet magnétique . Nul n'est besoin de présenter ce grand artiste de l'humour -auteur de sketchs à succès , acteur de talent, guitariste et chanteur de la première heure - Nous le connaissons tous depuis parfois notre plus tendre enfance , par nos propres parents .


La fine drôlerie de son écriture atypique , la performance tragicomique de son jeu , son charisme fou doublé d'une vraie et belle humanité font de Popeck l'un des plus grands de notre temps . Dans la lignée des inoubliables Fernand Raynaud , Bourvil, Fernandel, ...ou plus récemment Raymond Devos ou Coluche, Popeck , de son vrai nom Judka Herpstu , botte en touche et sait faire mouche pour notre grand bonheur ! Ses sketchs savoureux savamment distillés dans ce seul en scène croustillant galvanisent le public et dés son entrée sur le plateau , les applaudissements sont nourris et ils ne faibliront plus avec plusieurs rappels à la fin. Popeck est lumineux !


Mais qui est ce personnage si singulier, pourvu de tant mauvaise foi, si malin et ronchon et qui sait pourtant sans pareil nous faire rire et nous attendrir ?

Enfant déjà, il amuse ses copains par ses clowneries ...Formé adulte au cours Simon, Judka comprend bien vite sa vocation! Il y obtient d’ailleurs un premier prix sous le pseudonyme de Jean Herbert. Il joue des petits rôles au théâtre, à la télévision et au cinéma, notamment dans "Les Compagnons de Baal "de Pierre Prévert et dans "Chéri-Bibi "de Jean Pignol.

Popeck est créé en 1968 alors que Judka Herpstu incarne un rôle de valet russe dans "L’Idiot "de Dostoïevski aux côtés de son ami le comédien Marie-Pierre de Gérandod, divertissant l’assistance pendant l'entracte en costume trois pièces.

« Jean Herbert » qui n'est que peu connu, laisse place progressivement à Popeck qui se fait un nom, notamment au Café d'Edgar de Montparnasse.


Plus tard, nous le retrouverons dans un rôle mineur de Moïshe Schmoll dans "Les Aventures de Rabbi Jacob" dirigé par Gérard Oury mais qui le fait connaître du grand public. A la télévision comme à la scène, Popeck impose son personnage de Juif ashkénaze. Il fait entre autre salle comble à l'Olympia en 1990 et en 2007 dont il est l'un des seuls à l'avoir autant occupé dans ce cadre . Il remplit le festival "Juste pour rire" de Montréal et au Palais des Congrès en 1992.


Citons la pièce "Drôles d'oiseaux" de Pierre Chesnot écrite spécialement pour Popeck et où le succès est également au rendez-vous. L'artiste est talentueux et il évolue très aisément vers de grands rôles comme Harpagon dans "L'Avare" ou Toussaint dans "Bas les cœurs" car il est un parfait comédien formé aux Cours Simon et surtout sur les planches !

Comme tout humoriste qui se respecte, Popeck est un acteur authentique qui aime son public même s'il ne cesse de le chatouiller voire de l'égratigner gracieusement dans ses sketchs où une seule de ses réparties dirigée sur un spectacteur malchanceux font rire toute une salle !



Quel plaisir aussi que celui de le voir évoluer avec tant de brio et d'énergie devant nous , sautilllant d'un bon mot vers un autre, glissant avec une force inépuisable d'un tableau intime à l'autre, inspiré de récits souvent issus de ses liens avec les siens dont son propre père ! Où notre artiste puise t-il sa force ? Il est d'ailleurs sportif plus qu' à ses heures dans la vie , golfeur de première sur le plateau, il nous emmène sur un de ces terrains de l'île Maurice prendre une leçon de golf qu'on n'oubliera pas de sitôt !


Trente ans après, toute génération confondue, les sketches de chez Maxim’s, de ses fameux caleçons molletonnés, du golf et les histoires familiales tendres, amères mais toujours vivantes que Popeck partage avec nous laissent en nos âmes un souvenir incroyable empreint de salves de rires et d'amour aussi pour ce si curieux et attachant personnage !


Sa fameuse guitare à la main, il nous emmène en voyage dont à travers l’Europe de l’Est ou alors il joue avec nos beaux souvenirs faisant hommage à nos chers disparus tels que Devos ou Bourvil. Popeck sait nous faire replonger dans le rire de nos enfances et nous offrir à tous une belle leçon de bonheur surtout en ces temps si tourmentés .


"Chapeau et Melon" bas , cher Popeck , merci à vous pour ce partage si généreux de votre talent si unique !



Safia Bouadan et Natasha Bayli










« Même pas mort ! » est à l'affiche au Théâtre de l'Archipel,

tous les vendredis à 19h et les samedis à 17h du 22 septembre 2017 au 13 janvier 2018 :


Théâtre de l’Archipel

17 Boulevard de Strasbourg

75010 Paris

Métro Strasbourg Saint Denis (ligne 4,8,9)

Réservation: 01 73 54 79 79





  • Instagram Social Icon
  • Facebook Basic Square

Contact direction: londebleuecrea@gmail.com | Téléphone Association: 0652326052

SIRET :482 146 479 000 35/ Code APE: 90001Z 

Inscrite à la SCPP , la SCAM et la SACD

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now