Posts Récents

"Les mots pour le dire" d'après le best-seller de Marie Cardinal mis en scène par Fréd


Cette œuvre met en lumière la vie d’une femme qui, après plusieurs revers de la médecine traditionnelle et en dépit des préjugés de son époque, a recours à la psychanalyse plutôt qu’à la chirurgie. Chez son psychanalyste, la jeune femme révèle ses souvenirs les plus intimes. Elle y fait revivre les personnages qui jadis ont peuplé son enfance abîmée : ses parents dont surtout la mère, son frère, la gouvernante, le marchand d’habits…Par ses récits, elle nous dévoile de manière acérée son parcours, ses épreuves, ses désillusions et ses espoirs.

Tirée de l'oeuvre de l'auteur féministe et engagée Marie Cardinal, le roman à sa sortie fit l’effet d’un véritable coup de poing à sa parution. Il est aujourd'hui un ouvrage historique et fondateur de la condition féminine, le témoignage d’une survivante : son enfance maltraitée, les traumatismes générés et les conséquences sur sa vie d’adulte.

C’est au théâtre de l’Archipel que nous avons découvert cette adaptation théâtrale.La mise en scène nous transporte dans les années 60, époque où la condition de la femme était difficile. Epoque où les femmes n’étaient pas entendues. Où elles se devaient de réaliser leur devoir d’épouse et de mère et surtout de ne pas sortir de ce cadre.Les dialogues entre la mère et sa fille reflètent particulièrement cette ambiance.

La sobriété de la scénographie met en évidence la vie simple de notre héroïne dans les années 60. Le plateau est partagé en trois unités de lieux : au centre, un promontoire ou la comédienne se retranche pour chercher le réconfort, à cour, le cabinet de psychanalyse, et à jardin, les souvenirs où elle retrouve sa mère.

Frédéric Souterelle a souhaité mettre en scène ce livre adapté par Jade Lanza en un spectacle profond et léger, grave et optimiste, plein d’espérance. Car si Marie, l’héroïne a vécu une enfance dramatique, avec des parents divorcés, une mère qui lui a rappelé toute sa vie qu’elle n’était pas une enfant désirée, qu’elle ne serait jamais à la hauteur de sa soeur, décédée avant sa naissance, la comédienne ne nous montre pas un visage triste, terrible ou noir. Elle est résiliente, pleine d’espoir, nous raconte ses histoires sur un ton parfois optimiste, plutôt léger, ou ironique.

Cette pièce intimiste est à l'affiche au Théâtre de l'Archipel tous les jeudis et samedis à 19h30.

Mathilde Colas

Distribution artistique:

Mise en scène :Frédéric Souterelle

Adaptation de l'oeuvre par Jade Lanza

Interprètes :Jade Lanza et Françoise Armelle

Avec les voix de Daniel Mesguich

ainsi que Grégory Laisné , Mélanie Paillié et Frédéric Souterelle

  • Instagram Social Icon
  • Facebook Basic Square

Contact direction: londebleuecrea@gmail.com | Téléphone Association: 0652326052

SIRET :482 146 479 000 35/ Code APE: 90001Z 

Inscrite à la SCPP , la SCAM et la SACD

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now