top of page

"Désordres"d'Eric Wiener, mise en scène, Mouss Zouheyri : une savoureuse comédie noire et satirique


Dans une cellule cloisonnée et sans fenêtre se trouvent deux hommes que tout oppose : un dictateur fraîchement déchu, le colonel Rampal et Manuel, un jeune pillard issu des bas quartiers de Cottonville. Dehors la révolution fait rage alors que les opposants qui ont renversé le pouvoir en place font le ménage.


Ce que ces deux prisonniers ont en commun, c'est leur sort. Ils se font face tels deux animaux prêts à en découdre et à s'entretuer à la moindre remarque déplacée. Le président Rampal voit en ce compagnon de cellule illettré et naïf, son esclave. Puisqu'il devra le supporter alors que le directeur Cernic lui avait promis une cellule bien à lui, alors il sera son souffre- douleur. Et en effet, le jeune Manuel fasciné par l'envergure de son ancien président se laisse asservir telle la démocratie que ce dernier a manipulée et tuée dans l'oeuf écrasant tout velléité de rebellion. Ici se joue autre chose que la différence de milieu social, ici se joue une lutte pour le pouvoir .



L'un, Manuel, marqué par les sévices de la dictature et de la pauvreté veut apprendre les rouages de la politique auprès de l'autre, le président Rampal, ce chef littéralement tombé du ciel. Ce dernier veut l'utiliser dès sa sortie afin d'en faire sa nouvelle marionnette face au peuple qui veut aussi le lyncher et il compte bien en passant redorer son blason et sa conscience. Le ton est donné ! Le livret dramatique d'Eric Wiener est riche d'une écriture fournie, intelligemment pensée sur un sujet grave : la pièce en devient légère et satirique. On rit au détour des répliques et des situations savoureuses dans cette lutte au final sans merci que se livrent ces deux hommes.


La mise en scène de Mouss Zouheyri -ancien élève du regretté Michel Bouquet- est au couteau : la direction d'acteurs est fine et rigoureuse illustrant une parfaite comédie, noire et humaine. Le metteur en scène explore subtilement tous les ressorts psychologiques liés aux relations se nouant entre les personnages. Il y exploite leur personnalité, leurs comportements et les situations de ces prisonniers sans foi ni loi, ce qui nous ramène à notre propre conscience. Quelle attitude aurions-nous face à la possibilité d'acquérir plus de pouvoir ou encore que ferions-nous pour sauver notre peau ?


L'auteur et le metteur en scène tirent partie de ce combat de tigre et de lion. On se retrouve dans un ring où chaque coup porté peut changer le rapport de force entre les deux compagnons de cellule dont on ne sait qui sortira vainqueur. Le réalisme des scènes est criant avec une scénographie soigneusement choisie : décor, costumes, bande son, l'eau qui coule en vrai, la serpillère mouillée que le subalterne Manuel doit incessamment passer sur le sol noirci de la prison. Ce travail laborieux nous rappelle ainsi celui des esclaves dans les champs de coton.


L'auteur Eric Wiener a volontairement banni l'espace temps pour plonger le spectateur dans une triste modernité bien connue de nous tous. On ne sait donc en quelle période ces évènements fictifs se déroulent ni dans quel pays. Cela pourrait être de fait tout près de chez nous... Cette prison ressemble à toutes les prisons mais la rencontre entre ces deux détenus est des plus inattendues. Elle permet ainsi d'explorer toutes les ficelles de ce jeu de manipulation utilisé par les deux acolytes. Les deux acteurs sont excellents: Didier Forest est tout simplement remarquable dans le rôle du président Rampal qu'il porte avec maestria. Le jeune Manuel incarné par Harmandeep Palminder est un acteur tout aussi convaincant en jeune pillard devenu un tigre à l'affût du pouvoir.


Cette pièce Désordres est à l'affiche dans le beau Théâtre de Nesle depuis le 10 mars jusqu'au 9 avril les vendredis et samedis à 21h et le dimanche à 15h.


Courez vite la découvrir au détour d'une promenade dans les beaux quartiers de l'Odéon. Vous en sortirez ravis de ce beau moment théâtral !


Safia Bouadan


TEASER de la pièce :


Distribution artistique : Lieu :Théâtre de Nesle :

8 Rue de Nesle

Didier Forest : le colonel et le président Rampal 75006 Paris

Manuel : Harmandeep Palminder Réservations

Eric Wiener : l'auteur du livret

Mouss Zouheyri : le metteur en scène





Comments


Posts Récents
  • Instagram Social Icon
  • Facebook Basic Square
bottom of page