LES BONS BECS dans «Big Bang» Prouesses musicales, poésie et fantaisie théâtrale... Un petit bijou!


Quel plaisir de retrouver les Bons Becs dans leur nouvel opus mis en scène à nouveau par la talentueuse Caroline Loeb. Après le succès des Bons Becs en voyage de notes , joué plus de trois cents fois en France et à l'étranger, ce génial quintet de musiciens nous ravit avec ce nouveau spectacle plein de brio, d'énergie et d'humour. Comme nous le confie Caroline Loeb, la mise en scène est un clin d'oeil aux Big Bands des années 40 et par-dessus tout à Cab Calloway. Les Bons Becs nous offrent des numéros aussi drôles qu'ingénieux, multiples par leur diversité de style et de disciplines artistiques.


En effet, ils se promènent avec agilité entre les répertoires baroques ou contemporains, entre les standards prisés du jazz ou de la pop en passant par la comédie musicale. Ainsi défilent autant de tableaux superbement orchestrés théâtralement et mêlant la danse, le mime ainsi qu'un numéro de claquettes, De Chantons sous la pluie à Michael Jackson en passant par Haendel ou Gluck, les Bons Becs nous régalent par leurs talents soutenus musicalement par Florent Héau, en parfait maître de sa clarinette autant que de ses arrangements.


La chorégraphie diversifiée est assurée par Philippe Chevallier avec lequel Caroline Loeb a déjà travaillé et elle est assistée aussi du clown Antonin Maurel. Mais présentons nos cinq virtuoses aussi acteurs ou danseurs fantasques et poétiques. Florent Héau, ce clarinettiste sollicité par les meilleurs chambristes réarrange le Carmen de Bizet aussi facilement que Les cornichons de Jones/Ferrer. Par ailleurs, il est un excellent pédagogue -professeur au CRR de Paris ou à la HEM de Lausanne –. Malgré un planning chargé, nous avons pu échanger quelques mots avec lui dont sur la magie opérée par ce spectacle qui fait que les enfants s'inscrivent à la clarinette après l'avoir vu et que les grands la reprennent.

Voilà un savoureux cocktail entre art, rigueur et fantaisie artistique et fort sympathique. Ses acolytes aussi humbles que brillants ne sont pas en reste. Eric Baret, aussi clarinettiste est un premier prix à l'École Nationale de Musique Orléanaise; Yves Jeanne, à la clarinette basse est un premier prix de clarinette au CNR de Marseille, Laurent Bienvenu, au cor de basset, est aussi premier prix au CNSM de Paris. Ce quartet musical s'enrichit de la présence de Bruno Desmouillères, lauréat du Concours national de Jazz à Vannes, magnifique percussionniste-batteur qui nous propulse dans des univers rythmiques aussi colorés qu'inattendus. La création lumière d'Anne Coudray et Philippe Debray, les costumes d'Eymeric François et le décor imaginé par Valérie Grall finalisent cet opus magistralement mis en scène par Caroline Loeb.


Que rajouter de plus que nos sincères félicitations pour ce spectacle riche et virevoltant, unissant tous les publics. Unanimes autant que la critique en presse, Big Bang est orné d'une vraie et belle virtuosité, empli de poésie humoristique et parsemé de perles tant musicales que théâtrales.

Courez donc découvrir ce nouvel opus Big Bang des Bons Becs à l'affiche du jeudi au samedi à

19 h et le dimanche à 18h au Théâtre de l'Alhambra !


Safia Bouadan



Distribution artistique:

Florian Héau :clarinettiste-arrangeur

Eric Baret: clarinettiste

Yves Jeanne: clarinettiste -clarinette basse-

Laurent Bienvenu: cor de basset

Bruno Desmouillères: percussionniste-batteur

Mise en scène : Caroline Loeb

Lumières : Anne Coudray et Philippe Debray

Costumes: Eymeric François

Décor: Valérie Grall

Théâtre de l'Alhambra

21 Rue Yves Toudic

75010 Paris

Réservations: 01 42 41 92 51



Posts Récents
  • Instagram Social Icon
  • Facebook Basic Square