top of page

"Belles amies" d'Anne Cardona, mise en scène de Renato Ribeiro...Une plongée dans l'intime !


Belles amies est une comédie intimiste qui porte sur les relations amicales ambigües entre femmes. Elle évoque aussi les dualités puissantes qui peut un jour opposer des

ami-e-s, nous ramenant potentiellement à notre propre expérience.

En effet, nous avons toutes ou tous vécu le bonheur de revoir une ou un ami-e- perdu-e- de vue pendant de très longues années ! C'est le cas d'Agathe et de Gabrielle qui se retrouvent dans le vestiaire d'une piscine : un lieu propice à se disséquer intimement, à régler ses comptes...

Ainsi, la quarantaine bien passée, l'inconscient, les douleurs et les rancoeurs ont ainsi fait leur oeuvre avec le temps et surtout après des chocs intimes. L'amitié s'est diluée puis rigidifiée dans le coeur de nos anciennes amies devenues irréconciliables. Tout resurgit violemment avec de fortes tensions à la fois corporelles et psychologiques. Tels deux animaux féroces, les deux félines s'affrontent à coups de griffes acérées par le souvenir des épreuves douloureuses, celui de la frustration amoureuse et professionnelle : l'une est une peintre inconnue et l'autre, une publicitaire qui a réussi à se faire un nom. Tout les oppose mais le passé et les secrets les rassemblent.


L'écriture de l'auteure Anne Cardona -aussi dans le rôle de Gabrielle- rappelle l'ambiance des films noirs où le crime peut surgir à chaque instant, bien dissimulé derrière un masque amical ou amoureux. On sent que la comédienne s'inspire de ressentis profonds et de questionnements qui l'ont traversée quant aux relations nouées avec des femmes. La rivalité entre ces dernières peut-être en effet d'une férocité sans pareil, nourrie en silence, parfois pendant des années, avec une abstraction totale de toute tendresse et de toute complicité ressenties auparavant avec l'autre. Cela se passe alors comme dans la relation amoureuse où la jalousie, la haine et le désir de vengeance remplacent l'amour vécu.


Seul-e- avec nos affres intérieurs, quel choix ferions- nous dans une situation similaire ? En est-il de même pour les hommes entre eux ? Comme spectateurs, nous sommes plongés dans ce duel aquatique sans merci. Comme en effet miroir, un fourmillement de questions vient nous égratigner ainsi à l'intérieur de nous-mêmes ...



La mise en scène de Renato Ribeiro est quasi chirurgicale et d'une esthétique recherchée avec soins. L'eau symbolise puissamment les remous de l'inconscient, la plongée dans l'abîme , celui que vit Gabrielle et Agathe dans ce huis clos aux allures de thriller psychologique.

Au fil de leurs rencontres, le vestiaire est le théâtre d'un affrontement sans pudeur, une guerre sans merci dont aucune ne sortira indemne. Dans cette comédie en huis clos psychologique, nous sommes convoqués à regarder ce règlement de compte dont nous devenons à notre insu juges ou parties. Comme dans une cour de tribunal semble résonner la fameuse sentence : Accusée, levez-vous !


Le temps est aussi un élément majeur dans la scénographie aquatique noyé par les eaux du bassins . Ainsi au fur et à mesure de leurs rendez-vous à la piscine, ces éléments favorisent la remontée de leur amertume et de leur rivalité. Les échanges les plus vils où les sentiments et les émotions les plus violentes sont exposés sont ainsi mis à nu ...


A l'affiche au théâtre Au Coin de la Lune, la comédie Belles amies se joue depuis le 7 juillet à 19H35 selon les jours avec une relâche prochaine le 25 juillet.


Safia Bouadan


Extrait de la comédie Belles amies :

Distribution artistique

Auteure : Anne Cardona

Mise en scène : Renato Ribeiro

Comédiennes :

Anne Cardona et Floriane Jourdain


Photographie : Joueurs Production





Lieu / Festival le Off 2023 :

24 rue Buffon

Avignon


Comments


Posts Récents
  • Instagram Social Icon
  • Facebook Basic Square
bottom of page