top of page

Interview d'Adeline Zaru pour "ADELINE ZARU DE A À ENFIN ZEN"



1-Peux-tu nous parler de ton parcours de comédienne ?

Je commence le théâtre à l'âge de 6 ans dans ma ville natale à Vélizy et après plusieurs cours de théâtre à Paris notamment au Cours Florent et à l'Ecole FAME où j'étais en cours avec Jonathan Cohen, j'intègre le CNSAD: Conservatoire National Supérieur d'Art dramatique de Paris à 19 ans. 


Dès ma sortie, je joue au Théâtre National d'Angers sous la direction de Claude Yirsin dans l'Objecteur de Michel Vinaver puis dans La Mégère à peu près apprivoisée adapté et mis en scène par Alexis Michalik. 

J'interprète ensuite la jeune Nina Berberova dans Gorki : l'exilé de Capri mis en scène par Jacques Rosner aux côtés de Marie-Christine Barrault et Roger Planchon. Ensuite Jean-Luc Moreau me met en scène à la Michodière à deux reprises tout d'abord dans Chat et Souris aux côtés d'Eric Métayer et Roland Marchisio puis quelques années plus tard dans Coup de Sangria aux côtés de Jean-Luc Porraz. 



À Lyon, je joue dans Arrête de pleurer Pénélope et aux Nuits de Fourvière dans Songe et tempête de Shakespeare mis en scène par Georges Lavaudant puis à la MC93 de Bobigny.

Ces dernières années, j'ai enchaîné beaucoup de comédies à succès : Arrête de pleurer Pénélope, Couscous aux lardons, Familles recomposées, Dans la peau de ma femme, Le Ticket Gagnant, Amants à mi-temps, Jamais le deuxième soir... 

 

C'est en 2019, après 15 ans de procrastination que j'accouche enfin de mon One Woman show que je portais en moi depuis toutes ces années. Je présente deux show case au Mélo d'Amélie puis je suis programmée à la Divine Comédie mais interrompue à cause du confinement. 

J'écris une 2ème version du spectacle que je joue en tournée à Nice, Montpellier, Lyon, Villefranche sur Saône et au festival d'humour d'Igny où je gagne le prix du public. Puis je suis de nouveau interrompue par le 2ème confinement que je fuis en partant en Guadeloupe où je tourne mon spectacle durant 1 an.


De retour en France en septembre 2021 je joue successivement à Paris au Petit Palais des glaces, à la Comédie Oberkampf, au Kibélé et à L'Européen le 30 juin 2022 , au festival d'Avignon en juillet 2022 au théâtre le Vieux sage où j'ai rejoué en 2023. J'ai ensuite  refait une tournée en France, j'ai fait la 1ère partie d'Anne Roumanoff au Neuch'festival à Neuchâtel en mai dernier et la 1ère partie de Jérémy Crédeville à Andernos en juin. J'ai aussi participé au Teva comedy show enregistré au Palais des glaces et diffusé sur Teva.

J'ai également tourné au cinéma notamment dans Bambou de Didier Bourdon, En liberté de Pierre Salvadori et à la télévision dans Interpol, Alice Nevers, Plus belle la vie, Un si grand soleil, Meurtre à Marie Galante…    


2-As-tu eu des modèles d'acteurs/actrices qui t'ont inspirée ou aidée dans ton choix de devenir comédienne ?

J'ai grandi avec Les inconnus, j'ai d'ailleurs travaillé avec Didier Bourdon dans Bambou et Pascal Legitimus qui m'a offert son regard extérieur pour mon spectacle et avec qui j'ai tourné dans Meurtre à Marie galante.

En humoriste femme, j'aime beaucoup Murielle Robin, Florence Foresti, Julie Ferrier, Constance, Élodie Poux, Blanche Gardin, en humoriste Homme, Elie Kakou, Gad El maleh, Alex Lutz, Paul Mirabel, Jérôme Commandeur... 


3-Comment en es-tu arrivée à la création de ton propre "seul en scène" : ADELINE ZARU DE A À  ENFIN ZEN ?

Comme je le disais dans la description de mon parcours, après 15 ans de procrastination durant lesquels j'ai joué dans les pièces des autres et où j'ai fréquenté beaucoup d'humoristes et de plateaux d'humour, l'envie de créer mon One Woman show  devenait de plus en plus grande mais je n'osais pas franchir le pas. J'ai écrit plein de début de spectacle mais je n'allais jamais au bout de peur de pas être à la hauteur.

 Et puis en 2019 on m'a proposé un créneau pour jouer mon spectacle à Avignon et je n'avais que 2 mois pour le faire, du coup, ça a été mon moteur même si je ne l'ai finalement pas joué cette année là car j'étais pas prête mais ça m'a permis de me fixer une date butoire. 

Et c'est au Mélo d'Amélie que j'ai enfin créé la 1ère version du spectacle avec l'aide de mon ami Thomas Poitevin. (Connu pour ses perruques sur Insta ).  Cette 1ère version est née de ma difficulté à faire mon spectacle justement à cause de ma petite voix intérieure qui me pourrit la vie et dans tous les domaines et de toutes les méthodes de développement personnel que j'ai essayées pour m'en libérer et me réaliser. 


4-As -tu été conseillée ou guidée dans ce travail de création ?

Oui, par mon ex-co auteur Thomas Poitevin.


5- Tu as eu un prix de l'humour, à quelle occasion ?

Le prix du public au Festival d'humour d'Igny parrainé par Pascal Legitimus en octobre 2020


6-Quels ont été les retours du public ?

J'ai de très bons retours du public. J'ai beaucoup d'interactions avec eux. Les gens se reconnaissent dans mon spectacle car on a tous une petite voix intérieure qui nous pourrit la vie et qu'on a envie de faire taire.


7-De la presse ? 

Pour mon spectacle, j'ai eu des articles dans des journaux locaux ( Villefranche sur Saône, Cloye les trois rivières, Vaucluse Matin...) des interviews radio ( chérie FM, France Bleu, radio Artmada, Dynamic radio, Radio Grand lac Chambéry, Plage FM Andernos...) Et pour les autres pièces dans Le Figaro pour Songe et tempête de Lavaudant, dans Libération pour Coup de Sangria à la Michodière. Je suis passée deux fois dans l'émission de Jacquie JLPP sur IDF1. Et sur Teva dans le Teva comedy show .



8- Ton plus beau souvenir de plateau ?

Ma standing ovation à L'Européen et ma représentation au Palais des glaces où il y avait une ambiance de folie.


9- Ton pire souvenir ?

J'ai été programmée en même temps qu'un concert qui se jouait juste au dessus de moi et pour couronner le tout, les artistes du spectacle qui jouaient juste après moi, parlaient très fort derrière la porte et se sont même permis de rentrer dans la salle en plein spectacle pour me dire que j'étais en retard. 


10-Ton actualité ?

Je vais jouer mon spectacle ce Jeudi 21 à 20h à l'Angélus ( 4 place de la porte de Champerret Paris 17ème )


11-Ton souhait de Noël ?

J'en ai plusieurs mais déjà qu'il y ait du monde à mon spectacle jeudi.

Ensuite que je trouve un producteur et que je joue encore dans de belles salles et dans d'autres beaux projets tant au théâtre que sur le grand et petit écran. 

Je souhaite aussi avoir mon propre théâtre.


12-Le mot de la fin ?

 Allons au bout de nos rêves, ne laissons personne ni notre petite voix intérieure nous en empêcher ! 

Joyeux Noël et bonnes fête de fin d'année à tous !


Propos recueillis par Safia Bouadan


Réservations conseillées

ADELINE ZARU DE A À ENFIN ZEN à L'Angelus- cliquez sur le lien de réservation Billetreduc




Adresse :

4 place de la Porte de Champerret

75017 Paris








Comments


Posts Récents
  • Instagram Social Icon
  • Facebook Basic Square
bottom of page